recherches sur les micro algues

Le laboratoire de Bioénergétique et Ingénierie des Protéines à Marseille, par exemple, explore la diversité des métabolismes énergétiques chez les microorganismes. Il s’intéresse  à l’adaptation et à la résistance des micro-organismes aux agressions de leur environnement, à leurs métabolismes, aux différentes enzymes, à la façon dont ils réagissent aux mécanismes de stress, qui pourraient servir la production de lipides; ou bien de biogaz, ou d’hydrogène. On y étudie plusieurs micro-organismes comme :

  • Chlamydomonas reinhardtii, une algue verte, qui assimile le CO2,  possède aussi un métabolisme anaérobie.
  • Les diatomées (très présentes dans le phytoplancton) comme Asterionella formosa qui ont une importance écologique considérable car elles sont responsables pour environ 25 à 50 % de la fixation du carbone à la surface du globe.
  • et d’autres …

Il recherche de possibles applications dans le domaine des Bioénergies et de l’Environnement en associant des biologistes, des chimistes et des physiciens.

A l’autre extrémité des recherches,  on  modélise la culture de micro-algues à l’aide de d’expériences, en développant les technologie des bioréacteurs.