Le risque charbon

Le risque charbon

L’exploitation du charbon comporte des risques très élevés pour la santé et l’environnement à cause des émissions d’oxyde de soufre et d’azote, de métaux lourds, de particules, en plus des émissions CO2 durant la combustion.

Ceci est visible particulièrement en Chine qui utilise massivement  le charbon.  Pour ce qui est des micro-particules,  en 2003, seulement 1 % de la population des villes chinoises avait un air compatible avec les normes européennes[i]. Même aux USA, la combustion du charbon dans les centrales thermiques est jugée responsable de la mort de 15 000 personnes par an en 2010[ii].  Le charbon est aussi le fossile dont la combustion émet le plus de CO2 par kWh fourni,  1,7 fois ce qu’émet le gaz naturel.

Mais  les réserves de charbon sont  plus importantes  que celles de gaz et pétrole réunis. Le risque est donc important qu’il soit utilisé au 21ème siècle, avec un impact important sur le climat.

Pour réduire cet effet  plusieurs possibilités :

  • Accroitre l’efficacité thermique des centrales thermiques au charbon, afin de produire plus d’électricité pour  la même quantité de charbon,
  • Réduire les polluants (NO2 SO2),
  • Réduire les émissions de CO2, et si cela ne suffit pas,  le capturant et le stocker, ou l’utiliser pour la croissance de la biomasse.