La croissance des micro-algues

Si l’on couvre tous les besoins nécessaires au développement des micro-algues pour qu’elles se développent de façon optimale, celles-ci vont se développer sans produire les composants qui nous intéressent (des lipides).

Au contraire, pour certaines espèces,  quand elles subissent un  « stress » dû à la carence de certains nutriments, elles peuvent se mettre à produire des lipides en très grande quantité. Ce stress doit être parfaitement dosé : c’est un stress léger qui ne doit surtout pas interrompre la croissance ; pour bien faire, il doit assurer une production de lipides optimale. C’est ce que montre le schéma ci-dessous, pour une micro algue particulière modélisée à l’INRIA de Sophia-Antipolis, dans le cadre du projet Biocore1

algues-shema-ppt-melaine

Au 4 ème jour de croissance dans le bioréacteur,

  • en cas de carence faible (en haut), les micro-algues sont nombreuses mais peu riches en huile, et la récolte est faible.
  • En cas de carence forte (en bas), les micro-algues sont très riches en huile, mais trop peu nombreuses pour permettre une grande récolte d’huile.
  • Entre ces deux extrêmes, la quantité d’huile récoltée est supérieure. Pour un certain stress, la production est maximale, si les autres paramètres ne changent  pas (lumière, température …).

Il faut bien connaitre l’impact de l’ensemble des paramètres sur la production d’huile pour arriver à l’optimiser.

  1. communication privée de Mélaine Gautier []