Des réservoirs pour l’hydrogène

Pour stocker 5 kg d’hydrogène dans un véhicule, qui représentent 167 kWh (que l’on libère sous forme de chaleur lors de la combustion avec l’oxygène) soit l’équivalent énergétique d’à peu près  20 litres de pétrole, il faut un réservoir de 80 litres, pouvant supporter une pression de 800 bars. C’est une bonbonne de plusieurs dizaines de kg.

Dans une voiture munie d’un moteur à explosion (rendement 25%) ces 5 kg d’hydrogène ou ces 20 litres d’essence permettent d’effectuer typiquement 400 km.

Pour l’hydrogène utilisé  dans une pile à combustible, le rendement est double et le trajet possible est de 800 km. Le problème est le poids de la bonbonne, qui doit être assez résistante pour que celle-ci ne risque pas d’exploser dans un accident.

Des recherches ont lieu, en particulier en France, pour stocker l’hydrogène dans des sortes d’éponge très légères de grande capacité. Par exemple par la société McPhyEnergy, en Rhône Alpes,parvient à stocker 600 litres d’hydrogène dans des galettes d’hydrure de magnésium de 30 cm de diamètre et 1 cm d’épaisseur  :http://www.mcphy.com/fr/produits/stockage-hydrogene-solide/. Mais elles ont besoin de hautes températures (300 °C) pour restituer l’hydrogène, et ne sont pas, ou pas encore, très adaptées au transport))